Le métier d’hôtesse de l’air et de steward renferme beaucoup de responsabilités. C’est pourquoi, ils doivent inspirer confiance au public et cela passe, entre autres, par le vêtement. Au-delà de son côté sexy malgré lui, l’uniforme des hôtesses de l’air des stewards doit rassurer. Explication de l’importance d’un uniforme des plus mythiques.

“Nous allons bientôt décoller, veuillez éteindre tous les appareils électroniques ou les mettre en mode avion et attacher vos ceintures.” Le refrain est bien connu. Dans le confort de leurs sièges, les passagers voient ce défilé d’uniformes dans le couloir de l’avion. Aussi diversifiés qu’ils peuvent être, les uniformes des hôtesses de l’air et des stewards reflètent leur autorité dans l’appareil.

Les uniformes d’hôtesse de l’air et de steward ont une longue histoire et subissent beaucoup de changements au fil des années. Prendre l’avion en 1930 n’était pas accessible de la même manière qu’aujourd’hui. Avant, peu de gens pouvaient se le permettre donc autant les agents en cabine que les passagers venaient sur leur 31, même pour un vol de quelques heures. Selon les informations du site lofficiel, les hôtesses de l’air portaient généralement une veste de tailleur et une jupe, voire plus rarement un pantalon. Pour les stewards, la règle de rigueur était le costume-cravate. Concernant les accessoires, ils étaient identiques pour les deux : un foulard ou un chapeau, et bien sûr leur insigne (ailes). En fonction de la compagnie aérienne, ils pouvaient avoir d’autres accessoires. La mode a ensuite pris un billet sans retour en changeant les tenues des travailleurs en cabine dans le monde entier.

Comment a-t-il évolué ? Il a commencé à suivre les tendances, comme il est possible de l’apercevoir dans les images recueillies par le site web Aviasim. Avec des couleurs ou d’accessoires différents, les styles changent, néanmoins l’image élégante persiste. Mais ce n’était pas un travail facile. Un article de Le Figaro illustre bien la difficulté des hôtesses de l’air françaises qui n’étaient pas prises au sérieux dès le début. La question de l’uniforme posait également problème à cette époque-là. « Il ne faut pas que l’hôtesse française rappelle, par son uniforme, la femme soldat, l’infirmière, l’assistante sociale, la “stewardesse” du transatlantique, ou “la barmaid”. » cite l’article. Donc la compagnie aérienne Air France fait appel à des maisons de couture pour réaliser leurs uniformes. Néanmoins, aucune n’a voulu répondre à cette proposition. La première personne à dessiner des modèles pour les hôtesses de l’air est Georgette Renal en 1948, alors que les femmes travaillaient déjà dans ce métier depuis deux ans en France ! Ensuite, d’autres maisons de mode prennent le relai et dessinent de différents modèles.

C’était le cas de la France, mais, de l’autre côté de l’Atlantique, aux États-Unis, les hôtesses de l’air étaient toutes des infirmières selon le site de voyage et blog de tourisme américain, The Points Guy. Selon ce même site, les compagnies aériennes voulaient que cela se sache, pour que les passagers sachent qu’ils sont avec des infirmières. Dix ans plus tard, en 1940, cette vision est un peu modifiée, à cause de la clause signée pour exercer ce métier. Selon ce même blog, les femmes ne pouvaient pas se marier, ne devaient pas avoir d’enfants et devaient quitter ce travail à l’âge de 32 ans parce qu’elles seraient “trop vieilles”. Donc l’uniforme évolue et suit un peu plus les codes de la mode mais reste très strict, utilisant des couleurs claires et les quelques accessoires comme le chapeau. L’objectif était de montrer le sérieux de ce métier. Ce n’est qu’à partir des années 60, que d’autres couleurs et styles s’ajoutent par des créateurs comme Emilio Pucci. Ce dernier créateur a créé en 1966, une robe avec des motifs géométriques de couleur rose, violette ou bleue, accompagnée de bottes vertes qui avaient des lignes oranges.

Vidéo YouTube de Condé Nast, sur l’évolution de la mode des hôtesses de l’air en 100 ans.

Aujourd’hui, l’uniforme du personnel de cabine est très différent qu’à ses origines. Et il varie selon beaucoup de facteurs, comme le pays ou la météo. Certains pays préfèrent garder un uniforme traditionnel qui fait écho à la culture du pays. C’est notamment le cas de Emirates Airlines ou de Thaï Airways. D’autres font quant à eux appel à un style plus sobre avec des couleurs plus sombres, comme Air France ou China Eastern Airlines. Et les uniformes peuvent même varier selon le mois de l’année en fonction du climat et des températures.

Pour les hôtesses de l’air et les stewards, l’uniforme est un véritable outil de travail. Il leur sert de protection, mais aussi de carte de présentation. De cette manière, les passagers peuvent les reconnaître. L’uniforme sert également d’outil de communication à la compagnie aérienne. Et l’uniforme n’est pas confectionné par hasard, tout est méticuleusement choisi. Généralement, les couleurs de l’uniforme reprennent celle du logo de la compagnie et le style reflète ses valeurs. Enfin, porter l’uniforme est souvent ressenti comme une fierté par ceux qui le portent car il crée un fort sentiment d’appartenance à la profession, et ce d’autant plus s’il s’agit d’une profession convoitée. Comme quoi, la mode peut donner des ailes !

Classe 2018 / 2019 de travailleurs en cabine.

Image par Mahmud Shoeb de Pixabay 

Montrer une passion à travers les vêtements

Alma Paris est une marque de mode spécialisée dans la création d’uniformes et de costumes. Depuis 15 ans, nos équipes travaillent main dans la main avec des clients de différents secteurs professionnels en France et à l’étranger. Notre passion, c’est la mode. Pour cela, on offre différentes prestations qui vont du sur-mesure jusqu’au prêt-à-porter, pour s’assurer que tous nos clients puissent trouver ce dont ils ont besoin. On réalise également des services de retouches, d’échanges, et même de recyclage ! Alma Paris, comprends votre passion et la transmet à vos vêtements !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *