Ce n’est qu’au début du 20ème siècle que les femmes commencent à porter des costumes. Elles ont toujours été privées des libertés, jusqu’à ce que la parole et les actes se libèrent. Mais ce n’est pas sans polémiques. Pour le simple port d’un costume, elles pouvaient envisager même la garde à vue. Histoire du costume pour femmes, comme celle d’une révolution dans la mode.

Le costume pour femmes n’a pas une aussi longue histoire que l’on pourrait croire. Dans la haute bourgeoisie, entre le 19ème et le 20ème siècle, les femmes commençaient à porter des “costumes“, qui étaient en fait des tailleurs-jupes selon le magazine de mode Vogue. Leur objectif était d’avoir des vêtements plus confortables dans leur vie quotidienne. Les vestes s’allongent, le corset disparaît et les jupes se raccourcissent davantage.

Ce n’est qu’à partir des années 1930 que l’histoire du costume (tel qu’on l’entend aujourd’hui) pour femmes commence. Mais, des polémiques, déjà présentes, se renforcent. Bien différentes des femmes de la haute bourgeoisie en tailleurs-jupes, les femmes qui portaient des pantalons n’étaient pas bien vues. Un article de Vogue explique qu’à cette même année, les femmes de la haute bourgeoise nord-américaine commençaient à porter des tailleurs-pantalons. Si le port du pantalon était polémique, le port d’un tailleur-pantalon l’était bien plus. C’était une sorte de costume et elles étaient opprimées par la société, mais elles ne se laissaient pas faire. Les femmes se faisaient même refuser l’entrée à des restaurants pour porter le tailleur-pantalon. Mais elles aimaient bien cette tenue et de plus, elle était confortable. Bien évidemment, ce n’était pas porté à l’unanimité et d’autres femmes étaient même contre.

L’exemple de cette division de la société l’illustre Vogue des propos recueillis aux années 30 dans le magazine Life. “Dans les premières pages, un éditorialiste se lamente que les tailleurs-pantalons d’Yves Saint Laurent contribuent à la destruction des normes de genre.” À la fin de ce magazine, il est possible d’apercevoir cette citation d’une femme répondant aux questions sur le tailleur-pantalon : “un tailleur-pantalon bien coupé est la tenue la plus adaptée à la vie urbaine.” Ce n’est que 30 ans plus tard, à partir des années 1960, que cette mode se répand dans toute la société. Ironique qu’une mode si critiquée se répande. En effet, ceci est dû, grâce notamment, aux avancées des droits des femmes après la guerre et à sa visibilité, comme par exemple en 1947, Germaine Poinso-Chapuis, est la première femme à être ministre en France. De plus, l’égalité entre les hommes et les femmes est reconnue dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme, en 1948. Simone de Beauvoir écrit également son livre Deuxième Sexe en 1949 et plaide pour une autonomie de la femme. À cette même époque, les créateurs de mode créent de plus en plus de tenues avec des pantalons destinées aux femmes.

Tweet des Damoiselles sur la mode classique de la femme.

Dans les années 60, de grandes actrices et mannequins apparaissaient dans les magazines de mode en costume. Comme Katharine Hepburn ou Marlene Dietrich. Néanmoins, la société de l’époque le percevait comme de la provocation. Mais par exemple, quelques années avant, selon le magazine web féminin Ô magazine, après la Seconde Guerre Mondiale, les femmes occupaient des postes communément réservés aux hommes et se confectionnaient elles-mêmes leurs vêtements. Elles adoptent alors un tailleur-jupe sombre et relativement simple pour aller travailler.

En 1960, Yves Saint Laurent crée un tailleur-pantalon élégant pour femmes. “J’ai toujours voulu me mettre au service des femmes. J’ai voulu les accompagner dans ce grand mouvement de libération que connu le siècle dernier”, disait-il lors de ses adieux à la haute couture en 2002. Sa création était composée de manches ajustées, d’une taille serrée avec des pantalons un peu larges, le tout accompagné d’accessoires comme des bijoux et même d’une cravate. D’autres créateurs ont aussi ajouté leurs touches pour accompagner la femme dans ce “nouveau monde” du costume. Par exemple, le Tailleur Chanel, a été renouveau. En utilisant une veste “pour hommes” et des vêtements adaptés aux différentes températures de la journée, la créatrice pensait créer un vêtement indémodable.

Aujourd’hui, le costume est synonyme d’élégance. Et ce, même pour les femmes. Depuis les années 2000, la mode s’est emparée de toutes les inspirations et idées possibles pour confectionner de nouvelles tenues et le costume n’a pas été épargné. Grâce à la lutte de ces femmes, toutes les femmes qui luttaient pour plus de droits des femmes, stylistes, écrivaines, militantes ou autres, la société peut aujourd’hui s’habiller librement (ou presque). Comme Coco Chanel le disait : “il n’y a pas de mode si elle ne descend pas dans la rue.”

Crédit photo : David Hilowitz, CC BY 2.0 via Wikimedia Commons

ALMA Paris à la disposition de tous !

ALMA Paris est une marque de mode spécialisée dans la création d’uniformes et de costumes. Avec nous, tout le monde trouvera sa tenue. Depuis 15 ans, nos équipes travaillent main dans la main avec des clients de différents secteurs professionnels en France et à l’étranger. La satisfaction de nos clients et la qualité de nos produits sont nos premières priorités. Pour cela, on offre diverses prestations pour subvenir aux besoins et aux goûts de notre clientèle. Celles-ci vont du sur-mesure jusqu’au prêt-à-porter. De plus, on réalise également des services de retouches, d’échanges, et même de recyclage ! Notre motivation ? Créer de la mode et des ensembles originaux qui combinent avec les souhaits des clients, des entreprises et de leurs valeurs. ALMA Paris, la valeur sûre dans la mode.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *