Inspirée par la France et par ses influences coloniales, l’Angleterre crée les costumes traditionnels que l’on lui connaît. Le tailoring anglais de Savile Row, son éternel bastion, n’a aujourd’hui plus rien à envier à la France ! Retour aux origines du costume anglais, le meilleur habit des gentlemans.

Au début du XIXe siècle, l’Angleterre était à la pointe de la mode. En s’inspirant de ce qui se fait en France et grâce au développement des techniques de production de la mode, les Britanniques mettent au point le costume anglais, qui est, plus ou moins, celui que l’on connaît aujourd’hui. Il faut dire qu’au XVIIIe siècle beaucoup de Français ont immigré en Angleterre à cause de la réforme protestante et ont importé avec eux leur savoir-faire. Cette réforme cherchait le retour au christianisme en France. Le colonialisme a également influencé la conception de ce costume. Les créateurs de mode étaient également à l’origine des uniformes portés par l’armée de colonisateurs selon les information du site web Bonne Gueule. C’est à Savile Row, dans le quartier de Mayfar à Londres, que les tailleurs s’installent et confectionnent ce costume.

Selon un article de Bonne Gueule, marque de vêtements et site de conseils en mode masculine, c’est George Bryan Brummell, secrétaire particulier de Lord North et premier des dandys, qui instaura la tendance du complet sombre. Il est par ailleurs aussi le précurseur de l’abandon de la perruque et des cheveux longs. Le costume prend dès lors de l’ampleur dans le pays au XIXe siècle. Les grandes personnalités commencent portent des costumes publiquement. De même, certains pays, comme le Japon, commencent à imposer le port du costume pour aller au travail selon l’histoire expliquée par Wikipédia. À ce moment, en 1860, le smoking naît, d’abord de couleur bleu marine et était utilisée pour les grands dîners. La couleur noire arrive plus tard quand le mari de la Reine Victoria d’Angleterre, Albert de Saxe-Cobourg-Saalfeld, décède.

Mais à quoi ressemblaient ces costumes anglais ? C’est le style victorien qui dure jusqu’au tout début du XXe siècle. Les chemises étaient souvent faites de lin ou de coton. Et l’élégance anglaise faisait vivement appel aux accessoires : une cravate ou un foulard, un chapeau haut, ainsi qu’un gilet de trois rangées de boutons et pour les occasions spéciales, une veste longue avec une queue-de-pie. Ce n’est que vers la fin du XIXe siècle, en 1893, que le blazer apparaît dans le magazine Vogue.

Tweet de ArtAntik, magazine online roumain, qui publie une gravure du costume anglais avant le style victorien.

Le costume anglais s’installe progressivement dans tous les pays et évolue dans de différents styles, même en Angleterre. Le costume à trois-pièces a été porté par des personnages publics comme Charles de Gaulle ou Lénine. Le costume à trois-pièces apparaît au XIXe siècle, comme l’explique l’article sur l’histoire des costumes du site web Blandindelloye. C’est un costume qui fait plus habillé. L’article explique les détails de cette tenue, quelques-uns sont : un veston long, qui couvre jusqu’à la taille du pantalon, porter une cravate ou le dernier bouton ne doit jamais être fermé. Toutefois, chaque pays va transformer le costume anglais en y ajoutant son style. Une chose est sûre : le costume anglais a révolutionné la mode masculine pour toujours !

ALMA Paris, les traditions sont toujours à la mode !

Tout comme en Angleterre, à Paris les costumes sont aussi un atout très important de la société. ALMA Paris est une entreprise qui est spécialisée dans ce même domaine et l’uniforme. Elle se charge également de toutes les retouches, les échanges et même le recyclage, pour donner une nouvelle vie aux anciens vêtements. Après une quinzaine d’années, travaillant pour des clients de tous origines et de tout type d’exigence. Les prestations peuvent aller du sur-mesure jusqu’au prêt-à-porter. Le point commun de tous les clients ? La qualité des ensembles produits par ALMA Paris. 

Photo crédit : Nordic Museum, Public domain, via Wikimedia Commons

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *